mercredi 17 mai 2017

NOIRS DEMONS de Suzanne Wright

Sorti le 21 avril 2017

Résumé : Membre d’un repaire de démons mineur, Harper Wallis mène une vie plutôt simple – si l’on ne tient pas compte de sa famille haute en couleur. Tout bascule lorsqu’elle découvre que son ancre, le seul démon capable de l’arrêter lorsqu’elle laisse libre cours à sa rage, est Knox, l’un des démons les plus puissants au monde.
Knox est bien décidé à l’obliger à admettre qu’ils sont liés – et à l’entraîner dans son lit. Il est prêt à tout pour la garder auprès de lui et la protéger contre ceux qui voudraient l’utiliser contre lui. Harper n’est pas sûre de vouloir l’un ou l’autre, mais elle n’est pas pour autant du genre à battre en retraite lorsque le danger rôde, que la menace pèse sur elle... ou sur lui.

Mon avis : Tout dans cette nouvelle saga semblait prometteur : un univers urban fantasy travaillé, une héroïne qui a du cachet et s’impose ou encore une intrigue plutôt bien menée, puis il y a eu le héros que j’ai eu envie d’étriper et la traduction… Je ne sais pas ce que vaut ce livre en VO mais bon sang cette traduction est indigne d’une maison d’édition telle que Milady. Il manque des mots, il y a énormément de répétitions et certaines tournures de phrases sont incompréhensibles.
Vous l’aurez donc compris, je ressors mitigée de à ce premier opus.
Je suis pourtant très rapidement entrée dans l’univers démoniaque d’Harper Wallis. Un monde où les démons Elfes, Sphinx, Chiens des Enfers et autres harpies se côtoient au nez et la barbe des humains. Nous sommes donc loin des démons qui ont pour missions de nuire aux hommes, ici ils vivent simplement sur Terre, organisés par clan et dirigés par un Maître Démon. Issue d’un clan un peu loufoque, Harper n’a pas toujours eu la vie rêvée entre sa mère qui l’a abandonnée et son père dans la lune et égoïste. Pourtant, elle garde les pieds sur Terre et aborde toujours la vie du bon côté. Enfin, jusqu’à sa rencontre avec Knox Thorn, l’un des plus grands Maître Démon des Etats-Unis. Cet insupportable mais ultra puissant démon veut Harper et est bien décidé à tout faire pour l’avoir. En pleine campagne politique qui divise les démons et la menace qui pèse sur Harper à cause son lien d’Alter égo avec Knox, la jeune démone est loin de menée la vie « tranquille » qu’elle avait avant l’énigmatique démon.

Je disais donc que jusque-là, en surface, l’histoire était idyllique mais il m’a manqué vraiment pas mal de choses pour me donner envie de lire la suite.
La première reste bien évidemment la traduction et les coquilles bien trop nombreuses, la seconde se réfère un peu plus à Knox.
Bon sang, habituellement, j’ai toujours envie de frapper les héroïnes mais là c’était le héros. Crotte, ils ont quoi avec leurs « Jouis pour moi » ou encore « Tu jouiras quand je l’aurais décidé ! ». Seriously ? De plus, il n’est pas seulement protecteur, il est carrément autoritaire et abusif avec Harper.
La dernière chose qui m’empêchera de lire la suite, est tout simplement le fait que l’intrigue est totalement terminée dans ce premier tome et que je ne vois pas ce que peut faire l’auteur avec ces deux personnages hormis tourner en rond, surtout que la romance et l’intrigue du premier tome est plutôt mal dosée, soit c’est trop de l’un, soit trop de l’autre. Dommage, parce que si la suite avait été portée sur les sentinelles de Knox ou les amies d’Harper, je l’aurais sûrement continuée.

En bref, un livre dont je ne lirai pas la suite. Je suis vraiment déçue car elle était vraiment prometteuse et Harper faisait vraiment partie des héroïnes que j’adore : indépendante, avec du caractère, de l’humour et de la répartie.
Pour celles et ceux qui sont intéressés, la suite sortira le 7 juillet et portera à nouveau sur Knox et Harper.

*Merci Milady pour cette lecture*

Mes extraits :
« Harper inspira longuement en entrant dans la pièce. Elle eut du mal à résister à la tentation de rester là à dévisager, la bouche grande ouverte, la silhouette imposante debout derrière la table de verre. Knox Thorne avait des cheveux foncés et des yeux sombres sous une arcade sourcilière proéminente. Il dévisagea longuement la jeune femme et l’intensité qu’elle perçut dans son regard la fit tressaillir. Son corps réagit violemment : elle sentit un désir brûlant monter en elle, ses tétons se durcirent au point d’en avoir mal et chaque petit centimètre carré de sa peau devint hypersensible. Eh ben dis donc !
Tous les démons avaient du sex-appeal et Harper avait souvent entendu dire que Knox Thorne en possédait plus que tous les autres. Mais elle avait été surprise par son fort impact sur elle. Il dégageait une énergie de chef, projetait une aura sexuelle capable de faire craquer toutes les filles. Harper examina plus attentivement son regard, sa façon de se tenir et l’assurance qu’il dégageait, et les mots qui lui vinrent à l’esprit furent : puissance, force, confiance, contrôle, intrépidité, détermination.
Merde ! cet homme l’intimidait.
Refusant de flancher sous la pression, Harper referma la porte et attendit. Il ne dit rien. Ne la salua pas. Ne l’invita même pas à s’asseoir. Il se contenta de la dévisager de son regard sombre, comme s’il l’évaluait, et elle sentit monter la tension. Elle n’avait aucune intention cependant de détourner les yeux. C’était sa manière à lui d’évaluer sa force et elle refusait de lui montrer quelque faiblesse que ce soit. »
*** ***
« — Euh… Knox… je viens d’assommer le diable.
— Peux-tu répéter ? demanda-t-il en levant la tête du fax qu’il lisait pour regarder la jeune femme.
— Il m’a surprise, expliqua-t-elle, sur la défensive. Tout mon pouvoir a reflué vers mes mains, alors, quand je lui ai balancé mon poing dans la figure, il est tombé au sol comme un sac de patates. »

Chronique de Sandy Twi-cops
Poche: 480 pages
Editeur : MILADY
Collection : Bit-Lit

3 commentaires:

  1. Merci pour cette chronique, ça confirme les autres que j'ai lu. C'est dommage, car j'aime bien sa première saga La meute du phénix. Je ne le lirais donc pas.

    RépondreSupprimer
  2. Je me laisserai surement tenter afin de me faire ma propre opinion et surtout parce que la couverture est mystérieuse et envoutante!

    RépondreSupprimer