lundi 5 décembre 2016

REBORN 2 - TOXIC, de Rachel Van Dyken

Sortie le 13 octobre 2016

4ème de couverture : Tout le monde a un secret... Les jours de Gabe Hyde sont comptés. Une erreur commise quatre ans plus tôt le condamne à vivre sous une fausse identité. Et vivre dans la dissimulation est une vraie torture, surtout quand cela implique de mentir à ceux qui vous aiment. Même si Saylor déteste Gabe de tout son cœur, elle ne peut rien contre l’attirance qu’elle ressent pour lui. Mais si elle découvre la vérité, alors sa vie et celle de Gabe ne tiennent plus qu’à un fil.

Mon avis : Il y a des livres qui vous marquent et pour lesquelles vous en redemandez encore. Le premier tome de Reborn faisait parti de ceux-là. C’est donc avec avidité que je me suis jetée sur cette suite bien que j’avais un peu peur qu’il soit moins bon que le tome de Wes et Kiersten.

Dans ce tome-ci, Rachel Van Dyken met en avant l’histoire de Gabe, le meilleur ami de Wes. Charmeur, dragueur et surtout serial niqueur, Gabe semble vide de toutes émotions. Qui n’a jamais voulu avoir une seconde chance suite à une erreur stupide ? Gabe, n’en veut pas et pense qu’il mérite de souffrir pour n’avoir pas su respecter la promesse qu’il a faite.
Pourtant, après les épreuves qu’a subit Wes, il est bien décidé à tenir la promesse qu’il lui a faite et arrêter ses conneries. Tout se passait de nouveau normalement, enfin extérieurement, quand le retour de son père chamboule à nouveau son existence.
Ivre de rage, Gabe sent que le piège se refermer autour de lui et bien qu’il ait renoncé à la musique voilà quatre ans, il était loin de penser qu’elle serait sa rédemption, elle mais aussi Saylor. Saura-t-il saisir la seconde chance qu’il lui est donné ? La mérite-t-il seulement ? Un choix stupide doit-il forcément bousiller une vie entière ?
Saylor est une jeune étudiante en musique qui ne vit que pour réussir afin d’apporter un soutien financier à sa famille. Invisible aux yeux des autres, et ça lui va très bien, elle va faire la connaissance de Gabe le jour où celui-ci lui prend sa place dans la salle de répétition. La rencontre est renversante, littéralement. Toutefois, Gabe est loin d’être le mec idéal. En fait, c’est un vrai connard et elle sait qu’il est tout sauf bon pour elle. Ce mec est carrément toxique !
Quand deux personnes diamétralement opposées sont attirées comme deux aimants et que l’un des deux est brisé, la relation qu’elle va engendrer est tout sauf simple, surtout quand le passé s’en mêle.

Comme je le disais donc, ce livre est un coup de cœur. En écrivant une histoire où n’importe lequel d’entre nous peut s’identifier, Rachel Van Dyken a réussi le pari de m’embarquer totalement avec elle. De son écriture fluide et addictive, elle nous relate prodigieusement l’histoire de Gabe et Saylor à travers leur point de vu. J’ai adoré aussi chaque en-tête de chapitre qui nous aiguille à travers les pensées intimes de Gabe, Saylor ou souvent aussi Wes, sur le fond dudit chapitre.

Du côté des personnages, nous avons donc un Gabe totalement brisé, qui m’a tout simplement fait craquer. Non pas parce que c’est le beau gosse dur à cuire (ok, ça aide, j’avoue) que toutes les filles veulent se faire ou parce que c’est un connard fini, non, tout simplement parce qu’il est un mec qui souffre tellement que l’on ne peut rester indifférent à son histoire. J’ai aimé comment l’auteur a su combiner toutes ses personnalités sans qu’on en déteste plus qu’une autre et la fusion des trois est tout simplement magnifique.

Saylor, quant à elle, est douce, fraîche, innocente. Elle est le Ying de Gabe, mais parfois, faire face à un mec qui a tendance à avoir plusieurs personnalités, c’est désarmant. J’ai adoré le fait qu’elle le pousse dans ses retranchements tout en faisant preuve de compassion. J’avoue que je n’aurais peut-être pas eu un dixième de sa patience.

Nous retrouvons bien évidemment avec plaisir Wes et Kiersten mais aussi Lisa, la cousine et coloc de Gabe. Wes est un peu plus en avant et je dois avouer que ce mec est juste parfait. Il a toujours le geste ou la parole juste pour Gabe.

En bref, un coup de cœur pour ce second tome où l’auteur a su me faire vibrer au rythme de la musique que produisent les cœurs de Gabe et Saylor.

Mes extraits :
«Il me plaqua contre le mur, appuyant les deux mains de part et d’autre de ma tête. J’avais déjà embrassé des mecs, mais aucun ne m’avait donné le baiser de ce superbe inconnu en cet instant. Je ne savais pas où mettre mes mains. Je les posai donc contre sa poitrine, ce qui parut l’encourager. Et il plongea la langue dans ma bouche.
Je le repoussai. Ses mains s’enfoncèrent dans mes cheveux.
Je poussai un gémissement. Ses mains descendirent sur mes épaules. Et ce faisant, ses paumes laissèrent une empreinte brûlante sur ma volonté et firent voler en éclats mes dernières réticences.
Sa bouche chaude m’emprisonna plus fort, sa langue se mit à me faire des choses dont j’ignorais que les langues étaient capables. Je ne sentais plus que lui, et quand son torse vint se coller à ma poitrine, j’étais en feu. Un grondement assourdissant m’emplit les oreilles.
Le bel inconnu s’écarta, et dans ses pupilles je vis toutes les flammes de l’enfer. Si j’avais peur jusque-là, à présent j’étais pétrifiée. On aurait dit qu’il allait me tuer – et je n’exagère rien. Oui, j’étais morte de peur. La peur et l’état de choc se disputaient la première place.
En l’espace d’un instant, son regard noir disparut, aussi vite que s’il avait retiré son masque d’Halloween, et le sourire réapparut sur son magnifique visage. Avec un ricanement, il reprit la parole. Calme. Moqueur.
— De rien.
Mon expression devait ressembler à celle de la fille sur le point de poignarder un gars avec une arme bien aiguisée, car il se mit à rire plus fort encore et recula vers le mur opposé.
— Waouh, tu es plus bagarreuse que je n’imaginais. Et au fait, tu es censée répondre « merci », ajouta-t-il en ponctuant ses paroles d’une petite courbette.
Putain, j’allais l’étrangler à mains nues, ce type !
— Merci pour quoi ? Pour t’être jeté sur moi ? Tu veux que je te remercie pour ça ?
— Tu m’as supplié de le faire, répondit-il avec un clin d’œil.
— Moi ? m’écriai-je. Je t’ai supplié de me harceler sexuellement ?
Je m’approchai de lui d’un pas assuré et le poussai contre le mur.
— Dis-moi, c’est la partie « musicos » qui t’a excité ou le fait d’avoir deviné au premier coup d’œil que je cachais un poney en peluche rose dans ma chambre ?
Levant les yeux au ciel, je reculai et ajoutai :
— Tu as tout faux, pour ton information.
— À quel sujet ? chuchota-t-il.
Ses pupilles brillantes replongèrent dans les ténèbres.
— Le poney, rétorquai-je sans ciller, le menton haut. Il était mauve et il n’est plus dans ma chambre d’enfant.
— Ah non ?
Il haussa les sourcils.
Plissant les yeux, je le visualisai en train de se casser la figure dans l’escalier.
— Non. Il est dans ma chambre universitaire, crétin»
*** ***
«— Tu n’as pas bu depuis des années. Tu es sobre.
— Exact.
— Je peux te demander quelque chose ?
— Non, mais tu vas quand même le faire.
Wes soupira, pâlit légèrement, puis il se pencha et chuchota :
— Tu as envie de mourir ?
Impossible de répondre. Je ne pus que hocher la tête.
— Pourquoi ?
— Parce qu’elle n’est pas morte, elle, et que c’est ma faute. Tout est ma faute.
Incapable de me retenir plus longtemps, j’éclatai en sanglots, puis je plongeai la main dans ma poche et en tirai le médaillon, que je lançai à travers la pièce en priant pour qu’il se brise.
En priant pour que son emprise sur mon cœur cesse enfin.
Raté.
Je tombai du lit sur mes genoux et me balançai d’avant en arrière. Les larmes s’étaient taries – elles finissaient toujours par se tarir.»
*** ***
«Parfois je me demande si on laisse vraiment la possibilité aux autres de nous connaître intimement. On meurt tous d’envie que quelqu’un connaisse chaque pièce du puzzle, y compris celles dont on a honte… Mais trop souvent, on fait le tri parmi les pièces pour ne choisir que les jolies et laisser de côté les laides. Pourtant, dissimuler cette partie revient à commettre un crime envers soi. Comment être libre, si on laisse dans l’ombre ce contre quoi l’on se bat ? – Wes M.»

Chronique du Tome 1 - Ruin

Chronique de Sandy Twi-cops
Broché: 440 pages
Éditeur : Milady
Collection : NEW ADULT

CALENDRIER DE L'AVENT #5

Envie de savoir ce qui ce cache derrière la case 5 ...
Oui, vous avez compris comment ça marche maintenant !!
Allez aujourd'hui c'est une chronique 😉

Photo du jour

Préparez vos bagages, cette semaine, je vous emmène en... Ecosse!!!

Bon alors, je vous rassure, il n'y aura pas de photos de paysage (même s'ils sont magnifiques ces paysages)... On va juste découvrir l'Ecosse par l'intermédiaire de notre guide ;)

Assez perdu de temps, je vous présente votre guide : James Alexander Malcolm MacKenzie Fraser, plus connu sous le nom de Jamie Fraser, que vous certainement pu découvrir dans la saga "Outlander" tirée de la saga littéraire "Le chardon et le tartan" de Diana Gabaldon.
En selle Mesdames!!! Partons à la découverte de notre sexy highlander.

De Dimka Twi-cops

dimanche 4 décembre 2016

CALENDRIER DE L'AVENT #4

Qu'avons-nous caché derrière la case 4 ... ... ...
Oh oh oh !! Un exemplaire du livre
"Phobos tome 1" de Victor Dixen (Chronique Ici)
Pour participer c'est très simple :
  1. il vous suffit de laisser un com sous ce post et n'oubliez pas votre nom ou votre pseudo !
  2. le concours est ouvert à la France, la Belgique et la Suisse.
  3. une seule participation par personne/famille/foyer est autorisée.
  4. le concours est ouvert jusqu’au 06 décembre à 23h59, toute participation en-dehors de ces horaires ne sera pas prise en compte.
  5. le ou la gagnante sera annoncé le week-end et vous serez prévenus via DNPB et Facebook.
  6. vous aurez 72h pour nous envoyer vos coordonnées à concours.petitebulle@gmail.com ou un autre tirage au sort sera effectué.
  7. La Collection R et DNPB ne seront pas responsables en cas de perte du lot par le transporteur.
Merci à la Collection R pour ce concours ♥

samedi 3 décembre 2016

CALENDRIER DE L'AVENT #3

Qu'avons-nous caché derrière la case 3 ... ... ...
Oh oh un exemplaire du livre
"Le Don d’ailleurs"  de Geneviève Delpech

Résumé : «J’ai été et je suis la femme d’une figure marquante de la chanson française. Mais je ne me suis jamais sentie «femme de». Seulement moi. Justement moi. J’ai existé à ses côtés, avec et pour lui, mais pour moi et par moi également. Les choses ont pris une tournure pour le moins spéciale lorsque mon don s’est invité de plus en plus fréquemment dans ma vie. Un don fulgurant, envahissant, contraignant et merveilleux. Un cadeau, empoisonné parfois, qui me dépasse moi-même. J’ai tu ce don publiquement jusqu’alors. Un faisceau de conjonctures, heureuses et malheureuses, m’a décidé à parler. Aujourd’hui, j’ai l’ambition de faire rêver d’un ailleurs, d’une possibilité de paradis».  


Pour participer c'est très simple :
  1. il vous suffit de laisser un com sous ce post et n'oubliez pas votre nom ou votre pseudo !
  2. le concours est ouvert à la France, la Belgique et la Suisse.
  3. une seule participation par personne/famille/foyer est autorisée.
  4. le concours est ouvert jusqu’au 05 décembre à 23h59, toute participation en-dehors de ces horaires ne sera pas prise en compte.
  5. le ou la gagnante sera annoncé le week-end et vous serez prévenus via DNPB et Facebook.
  6. vous aurez 72h pour nous envoyer vos coordonnées à concours.petitebulle@gmail.com ou un autre tirage au sort sera effectué.
  7. Pygmalion et DNPB ne seront pas responsables en cas de perte du lot par le transporteur.
Merci aux éditions Pygmalion pour ce concours ♥

Photo du jour

Bon, on est samedi mais j'ai une petite surprise...
Allez... Bon week-end!!! (Libérée, Délivrée ... Coco)
De Dimka Twi-cops

vendredi 2 décembre 2016

ADDICTED TO SIN, saison 2 de Monica James

Sortie le 10 novembre 2016 

***Attention, cette histoire contient beaucoup de scènes de sexe***

4ème de couverture : Dixon pensait avoir trouvé enfin un équilibre dans sa vie sentimentale. Lui, le psychiatre un peu cynique, qui enchainait les aventures sans lendemain, avait découvert en Madison, celle avec qui il envisageait de faire sa vie. Quant à Madison, fragilisée par un traumatisme dans son enfance, elle apprenait à s'épanouir auprès du seul homme en qui elle avait confiance. Mais Dixon a été obligé d'accepter le pacte proposé par Juliet, lui donnant ainsi un dangereux pouvoir. Celle qui s'est révélée être la demi-sœur de celle qu'il aime lui a toujours semblé toxique, il est en train de découvrir à quel point. Il a fait le choix de mentir à Madison, risquant de tout détruire entre eux et même de mettre son avenir professionnel en danger. Il va devoir assumer ces choix et faire face à la vérité pour Madison et leur couple.

Mon avis : Vous avez récemment pu voir que j’étais plutôt pressée de lire cette suite afin de savoir comment le karma allait punir Dixon car bien évidemment chaque médaille à son revers et vu la fin du premier tome, on se doutait un peu que le Docteur allait surement morfler.
Afin d’éviter les spoilers, je ne vais pas vous faire de résumé d’autant plus que celui de la quatrième de couverture est plutôt complet.

Que vous dire alors sur ce second tome, hormis que je suis déçue ? Alors bien évidemment, la plume de Monica James est toujours aussi fluide et agréable à lire et l’histoire est plutôt bien menée mais la personnalité de Dixon m’a profondément dérangée. Je ne vous cache pas que je suis super contente qu’il morfle dans ce tome et même s’il évolue, son passé laisse quand même un arrière goût dans la bouche.

Après je ne sais pas si c’est parce que je suis une femme, mais je ne comprends pas l’égoïsme dont il fait part tout le long de cette histoire. Et le fait qu’il se cache derrière Madison pour être lâche, ne le rend pas du tout reluisant à mes yeux.

Madison quant à elle, connait la niaiserie du début d’une relation d’amour. Quasiment invisible de l’intrigue la plus grande partie du roman, notamment du fait que Dixon est quasiment l’unique narrateur, elle se révèle à la fin bien plus mature et forte même si elle reste bien trop gentille pour lui ! Un bon coup de pied dans les parties, ne lui aurait pas fait de mal !

Du côté de Juliet, même si c’est un personnage détestable, je suis déçue que l’auteur ne soit pas un peu plus rentré dans son histoire afin de comprendre le pourquoi du comment tout simplement.

La seule note vraiment positive que je retiendrai de cette saga, ce sont les personnages secondaires que j’ai tout simplement adoré. Hunter et Finch sont juste géniaux. Soutien incontestable, ils sont la voix de la sagesse et bon sang comme j’aurais aimé que Dixon les écoute ! Autre bonne surprise, la secrétaire de Dixon qui n’hésite pas à le recadrer et à être franche avec lui ! Dommage que Monica ait tant réussi avec ses personnages secondaires mais pas avec son personnage principal !

En bref, un tome que je considèrerai comme moyen, notamment à cause de son personnage principal qui est parfois trop malsain pour moi. Normalement, ce tome devrait être le dernier et c’est mieux comme ça !

Mes extraits :
« Je ne suis pas quelqu’un de bien, je le sais. Avant de rencontrer Madison Roberts, je doutais vraiment de mon humanité. Je me demandais si j’avais une morale, une éthique ou encore une âme. Mais le temps d’un instant, elle m’a fait sentir que je n’étais pas complètement perdu. Comme si je pouvais devenir un mec bien…
Mais cet espoir est vite retombé lorsque les erreurs de mon passé m’ont rattrapé et que le chantage m’a transformé en petit toutou. Désormais, Juliet Harte, l’Antéchrist en talons aiguille, me tient pieds et poings liés. C’est mon karma pour avoir succombé à ses désirs inavouables. J’aurais mieux aimé être atteint de la fièvre Ebola ou être forcé d’écouter Céline Dion en boucle que d’accepter la proposition de Juliet.»
*** ***
« Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? Cette catin m’a totalement surclassé dans la manipulation. Elle m’a prise à mon propre jeu, un jeu que je pensais bêtement dominer.
Or je me rends compte que depuis le début, c’était moi qui me faisais avoir. Je n’ai rien vu venir. Et maintenant que mes balles sont dans son camp, j’ai peur de ce qu’elle pourrait bien leur faire quand ce sera à son tour de tirer.»
*** ***
« Je ne mérite pas l'amour de ce bel angelot. Je n'en ai jamais été digne. Mais j'en avais tellement besoin que j'ai refusé d'envisager les conséquences. A présent tout est foutu.»

Chronique Saison 1

Chronique de Sandy Twi-cops
Broché: 360 pages
Éditeur : Hugo Roman
Collection : New Romance

CALENDRIER DE L'AVENT#2

Derrière la case 2 se cache ... 
Une chronique !!
A tout de suite 😉

Photo du jour

J'aime voir Gaspard à l'écran...

Quand la pub pour "Bleu de Chanel" passe à la télé, je ne peux m'empêcher de soupirer au point où Monsieur me regarde avec de gros yeux mais en même temps, il sait à quoi s'attendre quand Gaspard est quelque part hihihi
J'ai déjà dit qu'il était parfait?!? (oui oui ... tous les jours !!! Coco)
 
De Dimka Twi-cops

jeudi 1 décembre 2016

CALENDRIER DE L'AVENT #1

Vous avez aimé notre calendrier de l'avent 2015, alors nous revoilà avec la version 2016 !!!
Il est l'heure d'ouvrir la première case, mais avant ça, nous remercions chaleureusement nos partenaires sans qui ce calendrier ne serait pas totalement possible !

Alors qu'est-ce qui se cache derrière le 1 ... ... ...
Une chronique ? Un BG ? Un livre ?
Aujourd'hui il y a un exemplaire du livre
"Rock" de Kylie Scott
 

 
Résu : Après une nuit de fête à Las Vegas, Evie se réveille avec un terrible mal de tête, une bague au doigt et un bel inconnu à côté d’elle, sans aucun souvenir de la veille. Et elle n’est pas au bout de ses surprises en découvrant des hordes de paparazzis devant chez elle ... A-t-elle vraiment épouser David, le guitariste du fameux groupe de rock Stage Dive ?

Chronique ICI 





Pour participer c'est très simple :
  1. il vous suffit de laisser un com sous ce post et n'oubliez pas votre nom ou votre pseudo !
  2. le concours est ouvert à la France, la Belgique et la Suisse.
  3. une seule participation par personne/famille/foyer est autorisée.
  4. le concours est ouvert jusqu’au 03 décembre à 23h59, toute participation en-dehors de ces horaires ne sera pas prise en compte.
  5. le ou la gagnante sera annoncé le week-end et vous serez prévenus via DNPB et Facebook.
  6. vous aurez 72h pour nous envoyer vos coordonnées à concours.petitebulle@gmail.com ou un autre tirage au sort sera effectué.
  7. La Collection &Moi et DNPB ne seront pas responsables en cas de perte du lot par le transporteur.
Merci à la Collection &Moi pour ce premier concours ♥

Photo du jour

Aujourd'hui, on sort le cuir!!!
Grrrrrrrrrrrrr.... Sexy Gaspard
De Dimka Twi-cops

mercredi 30 novembre 2016

NEVER NEVER - Saison 2 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher

Sort le 1er Décembre 2016

4ème de couverture : Charlie et Silas ont commencé à comprendre ce qui leur est arrivé : tous deux ont perdu la mémoire et ne se souviennent de rien. Il leur faut tout redécouvrir, mais un événement imprévu a encore compliqué les choses. Leur mémoire s'est à nouveau évanouie au bout de quelques heures, les obligeant à tout recommencer.
Pourtant, ils progressent dans leur quête des souvenirs et d'eux-mêmes. Ils sont désormais alliés dans cette recherche malgré tout ce qui les a séparés et qu'ils doivent redécouvrir. Et surtout, ils savent que l'explication de cette amnésie pourrait être en eux et que " jamais, jamais ", cette expression qu'ils retrouvent partout dans leur passé est peut-être la clé de tout.

Mon avis : Oh comme je l’attendais cette suite !! Mais à peine ouvert qu’il est déjà fini … ces mini-formats sont une vraie torture pour nous pauvres lectrices !
Bon hormis le format et cette fin qui est encore une fois très frustrante, je ne suis absolument pas déçue de ma lecture. C’est un vrai plaisir de retrouver les plumes de Colleen Hoover et de Tarryn Fisher qui sont toujours aussi fluides, simples, entraînantes et rythmées. 


L’intrigue ne perd rien de son efficacité et de son addictivité, bien au contraire. On aurait pu penser que le fait de revivre encore et encore les mêmes choses serait lassant ou ennuyeux et bien c'est tout le contraire. N
ous sommes même encore plus à l’écoute des nouveaux éléments fournis. Tout comme Charlie et Silas, on cherche à comprendre ce qui leur arrivent mais surtout qui leur a souhaiter ça !! Parce que tout ça n'est pas naturel, n'est-ce pas ?

Au cours de cette course contre la montre, on obtient déjà quelques réponses, mais cela nous ne empêche pas de nous demander si nous sommes sur la bonne voie et surtout ou tout ça va nous conduire !! Et puis il y a encore tellement de questions qu'on se posent. En tout cas c’est hyper addictif et hyper frustrant … vivement la suite !!

Nous avons toujours une double narration, même si cette saison 2 est plus portée sur Silas. C'est pour nous, tout comme pour lui, l'occasion d'apprendre à mieux à le connaître à travers les éléments de son passé et de son présent, et c'est un vrai régal. On découvre un jeune homme tendre, amoureux et obstiné dans sa quête de vérité et terriblement efficace.

Nous reprenons là où se terminait la saison 1 …


A la fin de la saison 1, Silas découvrait que leurs pertes de mémoire n'étaient pas les premières, et qu’avec Charlie, ils avaient disséminé un peu de partout des aides-mémoire pour éviter de tout rechercher à chaque fois.
Mais cette fois, tout est différent puisque Charlie a disparu !
Alors comment retrouver quelqu'un quand vous ne savez même pas qui vous êtes et qui vous cherchez ?


En bref, une saison 2 qui ne perd rien de son efficacité. On la dévore pour se retrouver encore plus frustrée à la fin ... Vivement Janvier pour connaître le fin mot de l'histoire, qui je l'espère ne sera pas décevante.


**Merci à Stéphanie et à Hugo Roman pour cette magnifique lecture**


Mes extraits :
Ne cesse jamais de m'aimer. N'oublie jamais.
Jamais Jamais,
Silas.
*** ***
Je ne sais pas pourquoi on a voulu se séparer mais je suis sûr d'une chose : jamais je n'accepterai que ça recommence.

Chronique Saison 1

Chronique de Coco Tessie-cops
Poche: 150 pages
Éditeur : Hugo Roman
Collection : NEW ROMANCE

Photo du jour

Je retire ce que j'ai dit hier : il n'y a pas QUE le noir et blanc qui sublime les photos...
Arfffff... Il est vraiment parfait cet homme et c'est le mien ;)

De Dimka Twi-cops

mardi 29 novembre 2016

PIEGES de Christy Saubesty

Sortie le 16 novembre 2016

4ème de couverture : Londres, 1853.
Aaron Wendell, riche héritier à la réputation sulfureuse, n’imaginait pas que sa vie serait bouleversée par une banale partie de campagne.
Pas plus que la jeune Abigail Fischer, qui pensait avoir connu suffisamment de drames pour toute une vie.
Dans leur dos, les jalousies s’exacerbent et dans l’ombre, l’ennemi les guette…

Mon avis : Voilà une sortie à côté de laquelle je ne voulais vraiment pas passer et avoir la chance de le recevoir par les éditions Pygmalion, que je remercie vivement, m’a fait trépigner de joie. Pourtant il n’est jamais évident de lire et d’écrire une chronique sur un auteur que vous appréciez car il y a toujours cette appréhension du « et si je n’aimais pas ? ». Il faut dire qu’ici Christy Saubesty sort de ses sentiers battus et se lance dans un genre totalement nouveau pour elle : la romance historique. Étant moi-même fan de ce genre, croyez-moi, le stress est à son comble.

Me voilà donc, plongée dans l’époque du Londres victorien, où les codes de conduites n’ont plus rien à voir avec les nôtres, pour y rencontrer Aaron et Abigail.
Aaron est l’héritier du comte Wendell. Il va sur sa trentième année et a quasiment passé la moitié de sa vie dans la débauche. Il ne conçoit pas s’unir à une seule femme et encore moins quand elles sont totalement innocentes. Toutefois, la donne change quand sa sœur décide de se marier et que sa mère lui annonce qu’il est temps pour lui de prendre épouse quand la santé de son père vacille. Loin d’être ravi, le futur comte espère bien profiter jusqu’à son prochain anniversaire avant de se faire passer la corde au cou, jusqu’à ce qu’il rencontre Abigail Fischer.
Abby est tout ce que déteste Aaron, jeune et innocente, bien que très belle. Lorsqu’il la revoit pour la seconde fois, lors du bal de Lord et Lady Winthers, il ne peut s’empêcher d’être charmé même s’il sait que rien ne passera avec elle. C’était son plan bien évidemment, mais quand il se retrouve dans une situation compromettante avec Abigail, tout vole en éclat.
Bien décidé à sauver l’honneur de la jeune femme, Aaron se retrouve alors piégé dans un mariage que ni lui, ni Abby ne voulaient.

Dès les premières lignes, j’ai été totalement prise par l’histoire qui, au fil des pages, avance crescendo.
Il m’a tellement été difficile de lâcher ce livre, que je ne me suis tout bonnement pas arrêter avant d’avoir tourné la dernière page.
Tout dans ce livre m’a séduite.
Du style de l’auteur, à l’histoire, en passant par les personnages, rien ne m’a déplu.

Ce n’est pas le premier livre de l’auteur que je lis, et pourtant, je ne l’ai jamais autant aimé que dans ce genre qui lui va à merveille. Le style d’écriture est divin, poétique et totalement addictif. Je ne suis pas une grande fane de l’écriture à la troisième personne et pourtant, ici, ce ne pouvait pas en être autrement tant la maîtrise est excellente. Grâce à ce style, j’ai pu être plongée dans la tête d’Abby, de Aaron mais aussi d’autres personnages qui apportent un plus à l’histoire sans la ralentir ou lui nuire.

En ce qui concerne l’histoire, même si elle reste peu surprenante, je me suis retrouvée happée avec les personnages à vouloir démêler les nœuds de leur vie.

Du côté des personnages, là encore, tout est très bien développé.
J’ai adoré Aaron pour son côté attentionné, chevaleresque même s’il est parfois rustre.
Abigail quant à elle, a beau être une jeune femme innocente, elle a un caractère assez trempé et j’ai adoré les scènes où elle tient tête à Aaron. Toutefois, sa candeur et son innocence permettent de tempérer sa fougue, ce qui fait d’elle une héroïne très attachante.

Il y a bien évidemment des personnages secondaires que l’auteur a bien pris soin de développer mais aussi de nous donner parfois leur point de vu comme Sélina, la sœur d’Aaron, toujours présente pour le recadrer, drôle et taquine. Ou encore Gillian, le chaperon mais aussi la confidente d’Abby, toujours là pour la rassurer et la protéger.
Les meilleurs amis d’Aaron sont eux aussi très présents et j’avoue avoir adoré Lord Crawford qui est très drôle !

En bref, un total coup de cœur pour cette romance historique qui m’a totalement séduite. Une histoire tellement bonne qu’il m’a été impossible de l’arrêter. J’espère sincèrement que nous aurons la suite des histoires de Gillian et Sélina car au vu de leurs vies, je ne doute pas que l’auteur a matière à écrire là-dessus.

Extrait :
« Abigail se pétrifia. Elle aurait voulu faire demi-tour, s’éloigner et même rejoindre son père en courant, hélas, elle n’était tout simplement plus capable de bouger. La porte devant elle s’ouvrit à la volée et une masse imposante la déstabilisa brusquement. Un cri d’effroi franchit ses lèvres tandis qu’elle tendait les mains en avant pour se raccrocher à ce qu’elle pouvait.
- Oh, mais…
- Pardon !
Le temps se suspendit.
Agrippée à la chemise de l’homme l’emprisonnant entre ses bras, Abigail écarquilla les yeux, la bouche ouverte sur un son qui refusait de sortir, le cœur battant la chamade et la peau s’enflammant partout où l’inconnu la touchait.
- Eh bien, ronronna ce dernier. J’ai quitté cette demeure depuis trop longtemps… J’ignorais que ma mère avait engagé une aussi exquise beauté à son service.
Aaron contempla la jeune créature qu’il retenait contre lui.
Jamais encore il n’avait rencontré de femmes avec un tel regard. Un regard qui lui inspirait des choses n’ayant plus rien à voir avec la musique. Si vif, si pur. Il vous transperçait littéralement.
Finalement, il était peut-être bien d’humeur à la bagatelle… Il relâcha lentement son étreinte et laissa ses mains glisser le long des bras de la demoiselle jusqu’à ses poignets.
L’alcool excusait tout ou presque, alors pourquoi pas…
- Mon cœur, chuchota-t-il en repoussant délicatement une mèche sur son front. Voulez-vous bien me raccompagner dans ma chambre ?
La jeune femme resta immobile, le regard fixé droit devant elle.
- Vous pourriez ainsi me border…
- Elle eut une inspiration tremblante et cilla deux fois.
Quelque part dans la maison, des pas précipités approchaient.
- Et me tenir au chaud…, ajouta-t-il.
- Ah ! Abby, tu es là.
Wendell s’écarta promptement. Joseph Fisher les rejoignit avec un certain empressement, le souffle un peu court. Au froncement de sourcils de la demoiselle, Aaron comprit qu’elle était désorientée. »

Chronique de Sandy Twi-cops
Broché: 384 pages
Éditeur : PYGMALION
Collection : ROMANS

Photo du jour

Il n'y a rien à dire : les photos en noir et blanc, ça rend vraiment une photo magnifique...
Faut dire que le mannequin y est pour beaucoup hihihi
De Dimka Twi-cops